Comment écrire un roman fantasy : La motivation pour commencer.

Vouloir écrire un roman fantasy est un grand projet mais quand ce roman s’inscrit dans un univers imaginaire dense cela est encore plus dantesque. Mais peu importe le genre dans lequel votre livre s’inscrit, pour écrire un roman il suffit de commencer.

Voici comment commencer un roman fantasy :

1 – Se lancer :

L’étape la plus dure est de se lancer. Cela peut paraître simpliste pourtant c’est le grand pas à franchir qui rendra le reste facile. Pour écrire un roman fantasy il vous suffit juste de prendre une feuille ou d’ouvrir votre éditeur de texte favori et de taper une première ligne, un premier mot. Tout suivra naturellement.

Surtout n’écoutez pas vos doutes. Tout le monde peut écrire un roman fantasy, tout le monde à une histoire à raconter, même si vous ne la connaissez encore. En faisant ce premier pas vous verrez que vous pouvez le faire. Vous pouvez commencer à écrire sur ce que vous voulez.

Par exemple si vous créez un monde imaginaire, si vous ne savez pas encore quelle sera votre histoire, ou même votre monde, commencez par une idée. Vous aimez le japon des samurais : partez sur ça. Commencez à imaginer un monde ou une histoire sur ce thème. Au fur et à mesure que vous vous autorisez à créer et à être créatif vous verrez que les idées viendront d’elles même. C’est en travaillant que l’inspiration et les idées viennent.

Voici un article qui vous aidera à savoir par où commencer.

2 – Ne cherchez pas la perfection

C’est la deuxième étape et peut être la plus importante, surtout au tout début de votre processus de création. Lorsque vous écrivez votre histoire ou votre monde, lorsque vous notez ou pensez à des idées : NE CHERCHEZ PAS LA PERFECTION. Ne cherchez surtout pas à avoir l’idée parfaite et incroyable, à avoir un monde parfait ou encore des personnages parfaits, ne cherchez pas à réécrire les codes des genres de l’imaginaire. La perfection n’existe pas et chercher à l’atteindre ne fera que vous décourager et vous démotiver.

Créez votre vision, ce qui VOUS paraît bien, ce que VOUS aimez. L’essentiel et de créer avant tout quelque chose que l’on aime. Si vous même n’aimez pas votre monde, personne ne l’aimera.

Créez pour vous ou pour une ou deux personnes. Ne pensez pas aux autres, créez votre vision de votre idée.

De plus au tout début vous aurez beaucoup ou peu d’idées (c’est en général tout ou rien), et elles pourront vous paraître mauvaises, pas assez bien, mais il est crucial de les noter car même celles qui vous semblent mauvaises peuvent en réalité s’avérer très bonnes ou alors vous donner d’autres idées encore meilleures.

3 – Prenez votre temps :

Un livre ne s’écrit pas en une heure, n’hésitez pas à prendre votre temps pour bien travailler sur tous les aspects de votre oeuvre. Si vous créez un univers fictif, passer du temps sur votre monde sera extrêmement important. Il faut maîtriser votre monde, il faut maîtriser votre histoire et il faut maîtriser vos personnages.

Et c’est en passant du temps dans votre monde et dans votre histoire que vous serez à même de les maîtriser et surtout de les connaître.

Voici quelques questions que vous pouvez vous poser pour créer votre monde.

4 – Faites un premier jet de votre roman fantasy

Il faut savoir une chose : le premier jet de vos chapitres et de votre livre sera toujours mauvais. C’est un fait. Mettez-vous cela en tête un premier jet sera toujours mauvais. Alors ne désespérez pas et ne vous démotivez pas lors de vos premiers jets. Tous les grands auteurs le disent un premier jet n’est que le brouillon du brouillon.

Lors de votre premier jet pensez juste à développer vos idées, cela peut partir d’un dialogue ou d’une scène et continuer en fonction de votre inspiration. Comme l’a dit le Youtuber anglophone DForDarious : «  Il est toujours plus facile d’éditer une page remplie qu’une page blanche ». Et c’est la réalité.

Quand vous reviendrez sur ce premier jet quelque temps plus tard, en le lisant vous aurez tout de suite des idées sur comment améliorer telle scène ou tel dialogue….

Alors que si vous n’écrivez pas vous n’aurez rien à modifier, rien à améliorer.

N’hésitez surtout pas à écrire. Et tout bêtement si jamais vous ne savez pas quoi écrire : écrivez. Même un seul mot. Si rien ne vous vient sur votre histoire ou pour votre monde écrivez sur un personnage, écrivez sur un événement de votre vie. Cela vous aidera à vous débloquer.

5 – Ecrivez tous les jours

Enfin il est très important d’écrire tous les jours. Non seulement cela vous aidera à avancer tous les jours un petit peu dans votre livre, mais cela vous habituera à écrire. Si cela n’est pas une habitude pour vous ça le deviendra vite et vous prendrez plaisir à le faire, même si au début cela est un combat.

Vous pouvez écrire sur tout. Cela peut être votre monde fictif ou le monde le réel. Quelque chose qui est arrivé hier, continuer la fin d’une épisode de votre série préférée ou d’un film…. Prendre l’habitude d’écrire vous aidera à développer votre créativité et votre habitude à écrire.

Si vous avez beaucoup de mal au début et que vous ne savez pas sur quoi écrire ou que rien ne vous vient, forcez-vous. Tous les jours prenez 30 minutes et forcez-vous à écrire, vous verrez qu’au fil des jours vous prendrez l’habitude et que vous aurez toujours quelque chose à raconter. Tout commence par écrire un premier mot, une première phrase.

Exemple :

Par exemple quand je souhaitais écrire mon livre et que rien ne venait (à part bien sûr les doutes et les idées du style : de toute façon je ne suis pas écrivain, je ne sais pas écrire ou encore personne ne voudra lire ça, ou dès que j’écrivais un mot : mais c’est nul ça : et tu veux écrire un livre ?!) Bref rien de bien encourageant.

Mais c’est en continuant et des fois en écrivant des choses relativement inutiles que j’arrivais à avancer. Si vous n’avez pas d’idées prenez le premier objet qui vous entoure et écrivez dessus. Imaginez-lui une vie palpitante, des aventures… C’est ce que je faisais au début et ce n’était pas facile du tout (ça ne l’est toujours pas d’ailleurs) mais ça me permettait d’écrire et même si ce n’est pas de la grande lecture, le but était d’écrire pas d’être publié.

Gardez cela en tête lorsque vous écrivez, et toute la pression s’en ira et vous écrirez les aventures palpitantes de votre théière lorsque celle-ci était encore une archéologue renommée et chassée par des hordes de nazis (toute ressemblance avec des personnages existants serait fortuite).

Conclusion :

En conclusion écrire un livre ne se fait pas en quelque jours et cela commence toujours par écrire votre première ligne. Sautez le pas et lancez-vous !!

J’espère que cet article vous aidera dans la création de votre monde, s’il vous a plu n’hésitez pas à le partager, et si vous avez des conseils ou que vous souhaitez partager votre expérience, la section commentaire s’offre à vous. Ce blog ayant avant tout une vocation de partage n’hésitez surtout pas.

Bonne aventure à vous tous.

Catégories : L'Atelier

Yaaza

Faites aujourd'hui ce que vous voulez être demain.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :