Par où commencer quand on veut créer un monde fantasy de A à Z.

C’est une question qui m’a longtemps taraudée, et si vous êtes ici j’imagine que vous aussi. Et après tout c’est bien normal, créer un monde fantasy est une tâche plutôt dantesque. Mais comme pour toute chose il suffit d’y aller pas à pas, étape par étape, et vous verrez que tout ira pour le mieux.

 

Mais alors par quoi faut-il commencer ?

Faut-il commencer par le monde ? La carte ? Ou l’histoire et ensuite le monde ? Peut-être vaut-il mieux que ça soit l’intrigue (si vous écrivez un livre) ? Ou alors la faune ?

Enfin bref les questions n’en finissent pas mais aucune réponse ne suit avec elles. Pas de stress .. y’a point S Des solutions ! Il y a des solutions ! (télévision quand tu nous tiens…).

En vérité il y presque autant de solutions que de questions mais certaines sortent du lot. Un bon point de départ sera :

La prévision :

Une des premières étapes sera : prévoir son univers.

Je m’explique : Que vous ayez une vision déjà bien précise de votre univers ou qu’elle soit encore vague, voire même inexistante, nous avons tous une base commune : une idée. Pour créer un univers en entier il en faudra un peu plus qu’une. Mais chaque idée est importante, même celles qui paraissent insignifiantes, voire nulles. Je vous le dit d’ailleurs tout de suite aucune idée n’est insignifiante, certaines sont nulles, ne nous voilons pas la face, mais toutes sont importantes.

 

Mais comment prévoit-on son univers me demanderez-vous ? Et bien cela revient tout simplement à noter toutes les idées qui vous viennent à l’esprit, (que ça soit le fait d’avoir des elfes, une technologie ultra avancée, une carte en forme d’archipel, une énorme montagne au centre de votre monde et ainsi de suite).

Peu importe d’où vous partez, en faisant cela non seulement vous allez débroussailler votre vision mais en plus vous aurez une mine d’idées à portée de main.

Cela peut paraître bien simple mais c’est en fait la base, et une des étapes les plus importante à la création de votre univers. Cette feuille, voire ces feuilles, seront vos fiches de route et vos lignes de conduite durant votre processus de création.

Cette étape est d’ailleurs à faire tout au long de la création de votre monde. Vous pouvez même classer vos idées par catégories, comme par exemple, tout ce qui touche à la géographie de votre monde, ses règles, son organisation, ses races/ethnies, ses religions … Notez tout ce qui vous vient à l’esprit. Comme l’a dit le Youtuber anglophone D4Darious: « il est toujours plus facile d’éditer une page remplie qu’une page blanche ». De plus certaines idées en amène d’autres, c’est en travaillant qu’elles viendront. Alors n’hésitez surtout pas à écrire tout ce qui vous passe par la tête.

L’organisation :

La deuxième chose à mettre en place dès le début c’est de l’organisation. Dans les classiques il y les post-its, les feuilles word ou papier, les tableaux véléda…

L’idée c’est de savoir où sont vos fiches sur votre monde, vos idées et vos catégories d’idées…Avoir de l’ordre dans ses idées permet d’être plus productif de manière générale. Mais si vous avez déjà trouvé votre organisation et qu’elle vous convient alors surtout gardez-la.

N’hésitez pas à changer votre organisation de temps en temps, cela favorise aussi la créativité. Si vous êtes fanatique de post-its, essayez de passer sur feuille, vous aurez peut être plus de facilitées à détailler certaines idées, qui en amèneront d’autres et ainsi de suite.

C’est en changeant nos habitudes que l’on sort de sa zone de confort et parfois cela vous permettra d’aborder un problème sous un autre angle auquel vous n’auriez pas forcément pensé.

Soyez flexible et ouvert à toutes les possibilités.

 

Brainstorming everyday :

 

Faites des brainstorming assez souvent, un bon rythme peut être une fois par semaine. Prenez 30 minutes, mettez-vous devant une feuille ou un tableau, sortez vos post-its, vos feutres et brainstormez.

Un bon brainstorming s’organise autour d’un thème. Si vous partez sans thème vous risquez de ne pas avoir autant d’idées et celles que vous aurez seront en vrac. Avoir un thème c’est avoir des résultats optimaux.

Choisissez un thème pour le brainstorming du jour et tenez-vous en à ce thème.

Prenons un exemple : Si nous partons sur le thème des routes, certes il peut paraître peu évocateur mais en réalité on peut trouver une myriade de choses à dire dessus.

Une fois un thème trouvé il faut se poser les bonnes questions, si vous restez devant votre tableau ou votre feuille à attendre que les idées arrivent vous n’irez pas très loin.

Mais en se posant des questions assez simple vous pourrez bien creuser votre thème. Il faut par contre être précis sur ses questions tout en restant large : Quelles routes aurais-je dans mon monde ? C’est un bon exemple de mauvaise question, tout simplement car c’est trop large.

 

Exemple de Brainstorming : 

Si vous vous posez : Y a t-il des routes dans mon monde ?

La réponse est déjà toute simple : c’est soit oui, soit non. Pourquoi ? Et si oui, à quoi servent-elles ?

Avec ces questions vous aurez déjà des choses à dire sur l’histoire des routes dans votre monde.

Nous pouvons dire qu’elles servaient jadis à relier les villages entre eux pour le commerce. Qu’au début c’étaient de vulgaires chemins de terre qui ont étés par la suite transformés en routes bétonnées.

Pourquoi ? Car sinon les chariots de marchandises n’allaient pas assez vite, se cassaient à cause de l’irrégularité du sol.

Comment sont-elles de nos jours ? Elles sont dans une matière appelée (et là je laisse votre créativité intervenir). Quelle est cette matière ? Pourquoi est-elle mieux que les autres ? C’est une matière qui à été découverte il y a 50 ans, elle est quasi inépuisable car (à vous de jouer). Elle permet la lévitation de tout ce qui la touche d’environ 5 centimètres. Pourquoi et comment ? Et ainsi de suite …

Chaque question entraîne une réponse qui amène une autre question.Il ne faut pas non plus se perdre dans les détails. Mais juste avec le thème des routes, nous avons un nouveau matériau à disposition qui permet la lévitation. Cela offre un sacré paquet de perspectives intéressantes, car à n’en pas douter il ne doit pas être utilisé que pour la voirie.

C’est comme cela que vous aurez de plus en plus d’idées, et même si au final toutes ne sont pas utilisées pour votre monde, elles serviront au moins à vous inspirer.

 

Conclusion :

Avec ces petites techniques vous devriez avoir de bons outils en main pour entamer la création de votre univers et vous lancer bien comme il faut. L’important c’est de ne pas trop se prendre la tête au début et de commencer à son rythme. Vous êtes sur une nouvelle page qui n’attend plus que vous pour être écrite, vous avez carte blanche pour créer alors aucune retenue, lâchez-vous ! Mais surtout amusez-vous car c’est, en fin de compte, le but de la création.

J’espère que cet article vous aidera dans la création de votre monde, s’il vous a plu n’hésitez pas à le partager. Et si vous avez des conseils ou que vous souhaitez partager votre expérience, la section commentaire s’offre à vous. Ce blog ayant avant tout une vocation de partage n’hésitez surtout pas.

Bonne aventure à vous tous.

 


Yaaza

Faites aujourd'hui ce que vous voulez être demain.

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :